La gauche du Val-de-Marne à l'amende

A l’Assemblée nationale, deux absences à une réunion de commission ou à un vote dans l’hémicycle sont sanctionnées financièrement par une retenue de 25 % sur l’indemnité versée au député, sauf justification. Et si le parlementaire a pris part à moins de deux tiers des scrutins publics solennels, son indemnité peut être également ponctionnée d'un tiers.

La presse a établi un hit-parade dans lequel les députés de la majorité brillent..

La députée écologiste de notre circonscription de Vincennes-Saint-Mandé-Fontenay-sous-Bois s’est vue infliger une amende de 710,02 euros. René Rouquet (PS) ex-maire d’Alfortville a écopé de 355,01 euros tout comme Jean-Jacques Bridey (PS), député-maire de Fresnes. Mais, la palme de l’absentéisme revient au célèbre député-maire de Créteil, ex-ministre, Laurent Cathala (PS) : 1065,03 euros.

Côté UMP, sur nos quatre députés, trois sont très présents au Palais Bourbon.
Ainsi, Gilles Carrez député-maire du Perreux, Michel Herbillon député-maire de Maisons-Alfort et Sylvain Berrios député de la 1ère circonscription du Val-de-Marne n’ont pas été sanctionnés, signifiant une participation constante aux travaux législatifs.

Enfin, à échelle nationale, c’est le groupe communiste qui compte le plus d’absences (26,52%) alors que le groupe le plus assidu de l’Assemblée nationale est l’UMP (10,09%).

Au Sénat, de telles dispositions existent mais pour l'instant, elles n'ont jamais été mises en œuvre : nous avons commissions, séances, auditions, délégations etc… tout en même temps et cela obligerait de réorganiser ou plutôt d'enfin organiser concrètement notre mode de travail. Cela semble plutôt difficile au regard de l’organisation des travaux législatifs par la Présidence du Sénat !
Si vous souhaitez constater par vous même et en savoir plus sur la présence de vos parlementaires, il existe deux sites indépendants Nos sénateurs.fr et Nos députés.fr .

Accès direct sur ma fiche : http://www.nossenateurs.fr/catherine-procaccia.



Retour