Dans 7 mois, les municipales.

Seule élection non modifiée par le Gouvernement, ou peu (les futurs conseillers des intercommunalités dorénavant obligatoires devront être indiqués), les municipales ont été fixées au 23 et 30 Mars 2014.

L’UMP a désigné ses chefs de file dans toutes les villes de plus de 30 000 habitants dès juin. A Vincennes ce sera Céline Martin, Maire-adjoint chargée de l’entretien des équipements publics et de l’insertion des personnes handicapées, bien connue de tous les militants actifs, qui a été choisie pour négocier programme et liste des élus UMP avec Laurent Lafon, maire-sortant UDI.

En effet, le sondage que j’avais lancé au printemps n’avait pas été concluant : une très très légère majorité d’entre vous souhaitaient une liste UMP indépendante plutôt qu’une liste d’union avec pour objectif principal : exiger que l’UMP existe davantage au sein de l’équipe municipale.

A ceux qui sont déçus que l’UMP ne mène pas sa propre liste, je rappellerai les propos de Patrick Beaudouin et de Christian Cambon lors de l’assemblée générale de fin juin au stade des minimes à Saint-Mandé

« Au regard de la situation politique nationale et locale il nous faut préserver nos villes et nos territoires mais surtout reconquérir les collectivités locales. En Val-de-Marne, plus qu’ailleurs la Droite doit s’unir avec force et sans ambiguïté contre les listes de Gauche. Pour cela nous devons accepter de négocier avec nos partenaires (centristes). Négocier, cela veut bien dire que l’UMP ne peut exiger d’être en tête dans les 47 communes du département ! ».

Pour ma part, la loi sur le non-cumul d’un mandat de parlementaire et de maire ou maire adjoint est clairement une épée de Damoclès.

Mais elle l’est encore plus pour les parlementaires déjà maires qui se représentent ou pour les maires qui ont l’ambition d’être parlementaire en 2017 !

Processus à l’automne

Pour discuter avec le Maire sortant, Céline Martin se fondera sur le programme UMP élaboré depuis plusieurs mois lors des réunions animées par Laurent Probst avec les élus sortants et les militants. Il a été présenté lors de la réunion du mercredi 11 septembre. Les points forts doivent être partagés.

Puis, la liste des futurs élus UMP sera élaborée au sein de l’UMP de Vincennes et d’elle seule.
Une liste, c’est 43 noms d’hommes et de femmes à parité habitant tant à l’ouest qu’à l’est de la ville, des anciens, des nouveaux, des actifs, des seniors, des jeunes.

Plusieurs d’entres-vous ont déjà fait acte de candidature avant l’été, mais ce n’est pas par ordre d’arrivée que la future liste sera choisie.

Si vous êtes tenté(e) par un engagement municipal de 6 ans, si vous êtes désireux de défendre Vincennes et les valeurs UMP au sein du Conseil et de la ville, si vous acceptez de consacrez quelques soirées dans le mois à la gestion municipale, adressez CV et lettre de motivation soit à Patrick Beaudouin soit à moi-même.

Ensemble, avec les élus sortants et avec Céline Martin nous tenterons de préparer la liste qui sera par la suite présentée aux militants.

Parallèlement, les discussions se poursuivront avec le Maire pour déterminer le nombre de candidats UMP sur la liste d’union, s’il y a liste d’union.

En 2008 l’accord que j’avais « âprement » négocié avait abouti à la présence de 15 UMP dont 13 élus sur 35 soit 37 %.
Les 22 autres étant répartis entre centristes et non inscrits (l’opposition avait obtenu 8 sièges PS : 4, Verts : 3 divers gauche : 1).

A partir de janvier, débutera la campagne des municipales particulièrement le week-end, mais aussi certains matins ou soirées pour distribuer des documents et se faire connaître.

Et les 23 et 30 mars, tenues des bureaux de vote.
Vincennes ne doit pas passer à gauche.
C’est notre priorité. Mais le poids de l'UMP doit aussi être respecté

Retour