Transports en Ile-de-France par Laurent

J'ai été scandalisé de constater la mauvaise foi du président communiste du Conseil Général du Val de Marne, Christian Favier, à propos de la position du gouvernement sur les transports en commun en Ile de France et plus particulièrement dans le Val de Marne.

 

En effet, le Conseil Régional (majorité socialiste) et le Conseil général (majorité communiste/socialiste) passent leur temps à pleurer auprès de l'Etat pour avoir plus de sous.

Comme l'Etat finance déjà la quasi-totalité, il refuse souvent, et alors les élus de gauche crient au scandale ! C'est oublier que :

-         la loi de décentralisation de 2004 donne la pleine compétence des transports urbains aux régions.

-         dans le contrat de plan Etat-Région 2007-2013, les transports collectifs représentent un engagement de 2,937 milliards d’euros, dont 2,063 milliards d’euros apportés par la Région, et 874 millions par l’État ;

-         le budget de la région est financé à 1/3 par dotation de l'Etat et 1/5 par les recettes de la TIPP que l'Etat a donné aux régions en échange de la décentralisation

 Ainsi, sur les 2,937 milliards d'investissements dans les transports dans la région Ile-de-France entre 2007 et 2013, 2,265 proviennent de l'Etat, et 0,671 des recettes de la Région.

Ainsi, l'Etat financerait 77 % des investissements de transports en commun en Ile-de-France ! C'est dire combien les élus de gauche exagèrent quand ils disent que l'Etat ne finance rien ! Alors qu'ils ont la charge de réaliser des transports avec tout cet argent et qu'ils ne font rien de bien !

 Dans le contrat de plan Etat-Région 2007-2013, plus de 40 projets ont été retenus, dont 16 qui font l’objet d’engagements fermes. Parmi les actions phares : le prolongement de la ligne 1,  le démarrage très prochain des travaux du bus en site propre Pompadour–Sucy–Bonneuil (dans notre département), du tramway Saint-Denis–Garges–Sarcelles, et celui de Châtillon–Vélizy–Viroflay. Et des avancées significatives pour la ligne 13 du métro.

 Peut-être que cela ne suffit pas. On a vu les problèmes dans le RER A pendant le mois de juin, qui ont amené Nicolas Sarkozy à annoncer que si la région ne fait pas son travail d'organisateur des transports en Ile de France, l'Etat reprendrait la main et ne se contenterait pas de donner des milliards et à observer son inaction.

 Considérant qu'il fallait encore plus d'argent pour ne rien faire, les élus de gauche ont élaboré un « plan de mobilisation des transports pour l'Ile de France », qui ne coûte rien moins que 18 milliards d'euros. Et qui doit payer ? L'Etat naturellement, donc tous les Français (à croire que les Elus de gauche ne savent que demander de l'argent ...)

 Qu'ils utilisent à bon escient les 3 milliards du  contrat de plan Etat-Région 2007-2013, et on verra ...

Retour à la page d'accueil