Point sur le RSA

Le Revenu de Solidarité Active a été lancé le 1er juin.

Rappelons que le RSA permet d’apporter aux personnes qui sont des « travailleurs pauvres » (souvent des temps partiels subis) un complément de revenus.

La majorité départementale avait été contrainte par l’UMP puis par la loi de mettre en place le RSA. Et bien, en septembre, elle se plaint … qu’il n’y ait pas assez de bénéficiaires. 33 000 personnes sur les 70 000 évaluées se sont fait connaître.

Plusieurs raisons à ce retard : selon le Président du conseil général, une information insuffisante et des démarches compliquées ; mais selon les responsables de à la CAF (Caisse d’Allocations Familiales), la crainte de mettre à jour les revenus tirés du travail au noir et aussi, l’obligation de déclarer ses revenus tirés du Livret A ou du Plan d’Epargne Logement.

A la fin de l’année, nous devrions enfin savoir ce qu’il en est.

Retour à la page d'accueil