Orly : les riverains une modernisation attendue mais qui inquiète

Aéroport historique de la région parisienne, créé sous l’impulsion du Général de Gaulle, la plateforme aéroportuaire val-de-marnaise a plus de 50 ans.. Mais depuis 1961, aller «dimanche à Orly» a perdu de son attrait.

ADP se décide enfin d’engager 450 millions d’euros d’ici à 2018 pour moderniser ce vieil aéroport. Les travaux ne concernent pas directement l’aviation mais l’accueil des passagers.
Il est prévu de relier les deux aérogares sud et ouest en un seul terminal par des tapis roulants qui se substitueront aux navettes.
L’aérogare «géant» de 80 000 m² comportera plus de sièges, plus de boutiques, plus de services, une plus grande hauteur pour afficher les informations, tout cela pour accueillir davantage de passagers.
A l’extérieur les trottoirs vont être élargis et la dépose-minute totalement reconçue. (C’est d’ailleurs le premier chantier pour 2013).
La salle d’embarquement des vols internationaux devrait s’agrandir à 20 000 m² d’ici à 2015: Orly dessert de plus en plus de destinations internationales en Europe et au Maghreb.

C’est sur ce dernier point que le projet divise.

ADP et les compagnies aériennes ont en effet pour ambition un meilleur remplissage de leurs avions et veulent remplacer des avions de faible capacité par des plus gros, plus rentables.
Les riverains et certains élus locaux amis s’opposent aux nuisances qu’apporteraient la multiplication d’avions gros porteurs Font-ils plus de bruit, polluent-ils plus?
Je n’en sais rien.
Il me semblait que les avions plus modernes soient plus silencieux et moins polluants.
A défaut d’avoir eu le temps de creuser la question, j’ai refusé d’aller manifester lors de la conférence de presse d’ADP.

Je comprends bien leur inquiétude face aux nuisances et je soutiens les élus et riverains qui exigent le respect du couvre-feu et du plafonnement annuel du nombre de survols.
Les maisons sont vraiment à côté des pistes.
Mais aucune compagnie n’a pour l’instant communiqué sa volonté d’implanter ce type d’appareils à Orly.
La rénovation de cet aéroport va créer de l’emploi et moderniser l’image vieillotte de notre aéroport Val-de-Marnais. (En 2018, 5000 emplois directs à plein temps touchant au commerce et à la sécurité seront créés).

La cité internationale de la gastronomie et un centre de Congrès pourraient peut-être même s’y installer.
Enfin, si le Grand Paris voit le jour, une ligne TGV arrivera aussi près de l’aéroport, comme à Roissy.
NB: A Vincennes ,comme dans tout le Val-de-Marne, sont installés de nombreux salariés de compagnies aériennes, qui peuvent ainsi rejoindre les deux aéroports.

Retour