A la recherche de «notre» Abeille locale

Suivre l’action et l’implication de la nouvelle députée de notre circonscription relève du parcours du combattant ou de l’entomologiste. Elle n’a pas de site internet (son site de campagne est en jachère depuis son élection); son compte twitter reste inexorablement inactif depuis le 30 mai dernier; seul son compte Facebook, consultable par tous, affiche des informations plus «fraîches» sur son action dans le cadre de ses nouvelles fonctions.

Les plus motivés ont tenté en vain de la joindre en téléphonant à l’Assemblée nationale ou en lui envoyant des mails, ont renoncé.
Certains sont même passés par mon bureau au Sénat pour savoir comment lui parler. Mais hormis en parler à son compagnon sénateur, je ne voyais pas comment.
Je me suis donc abstenue. Et puis, sait-on jamais, elle fait peut-être le choix écologique de ne pas gâcher l’électricité avec un ordinateur ouvert, se protège des ondes wi-fi et refuse d’utiliser un téléphone portable par crainte des antennes relais?

Au festival America à Vincennes, on ne l’a pas vue, pas plus qu’à la journée des associations. Mais peut-être est-ce tout simplement parce que personne ne la connaît... ou la reconnaît.
Heureusement le site www.nosdeputes.fr, qui recense l’ensemble des activités de chaque député. (5 de recensées en 3 mois) nous en dit un peu plus.
Comme toujours, il faut compter sur ceux qui se débrouillent quand on a besoin d’être assisté.

Alors, pour vous éviter un travail de fourmi, nous avons cherché pour vous.
Selon le réseau social Facebook, nous pouvons être rassurés, elle n’a pas chômé: participation à la manifestation contre le verdict des tournantes de Fontenay-sous-Bois (c’est la moindre des choses en tant qu'adjoint au maire de cette ville), journée internationale contre le gaz de schiste et signature d’une tribune écolo contre la loi organique…tout cela depuis juin.

La députée pose aussi des questions originales au gouvernement…que peu de personnes dans la circonscription se posent : - réevaluation à 35 € des contraventions de 2eme catégorie.
- Obligation d' immatriculation des vélos (numéro Bicycode).
- nouveau dispositif de classement des espèces dites «nuisibles»
- limitation des écrans publicitaires, notamment dans le métro, «source de pollution visuelle et électromagnétique ainsi que fléau énergétique».
- nouveau barème de bonus-malus automobile pour un traitement distinct des véhicules GPL.
- utilisation de la bromadiolone, produit phytosanitaire utilisé par les agriculteurs pour réguler les populations de certains rongeur.
- risques liés à l'utilisation de phtalates dans les produits de la vie courante.
- atteintes à la liberté de la presse et à la liberté religieuse au Vietnam.


Pas de doute, nous avons bien une député écolo.

Ceux qui ont voté pour elle ne doivent pas être déçus.

Pour ma part, je comprends mieux pourquoi elle n’a pas voulu s’associer à mon appel pour sauver l’hôpital Bégin: Madame Abeille a des ambitions moins terre à terre que les miennes: elle veut sauver le monde et…les abeilles puisque selon le Parisien du mercredi 31 octobre,
elle a déposé sa 1ère proposition de loi sur nos amis ces insectes hyménoptères.

Retour