La mascarade du budget complémentaire

En Octobre, la séance plénière du Conseil général était consacrée au budget supplémentaire 2009 qui pour la première fois était négatif, c’est à dire qu’au lieu de présenter des dépenses supplémentaires, l’exécutif nous a proposé une diminution  de 32 millions de recettes.

 

La crise économique se traduit en effet par des recettes moindres dues en partie à la chute des droits de mutation (Il est d’ailleurs cocasse d’entendre les communistes, qui intrinsèquement sont opposés à la propriété privée, pleurer sur la baisse des transactions immobilières !) et par des dépenses sociales supérieures. Nous avions, nous, Conseillers généraux UMP jugé en janvier le budget primitif mal ficelé :  la crise était là depuis plusieurs mois ; et pour les droits de mutation, tous les notaires et agences immobilières avaient déjà constaté que les ventes étaient rares !

 

Mais la mascarade c’est que l’exécutif  du Conseil général a préféré présenter ce budget supplémentaire à la presse, une semaine avant les réunions de commissions et la séance. Certes, l’UMP est minoritaire, mais il y a quand même un minimum de respect des élus.

Retour à la page d'accueil