Des mesures en faveur des apprentis

Présidente de la Commission spéciale chargée de revoir la loi sur la Formation professionnelle (et plus particulièrement son financement), j’ai profité de cette courte présidence (Juillet-septembre) pour faire adopter plusieurs mesures en faveur des apprentis. Depuis des années, les Ministres et les parlementaires déclarent que l’apprentissage est une voie d’excellence, mais les mesures incitatives se faisaient désirer. J’ai donc fait voter plusieurs dispositions dont j’avoue, sans modestie, être assez fière.

-       Garantie de l’Etat pour les locations dans le privé ( car le jeune doit financer parfois 2 logements :  à côté de son école mais aussi à proximité du Maître de stage qui peut être dans un autre département)

-      congé de 5 jours pour préparer ses examens

-      possibilité de stage dans les Assemblées parlementaires, jusqu’à présent impossible eu égard à la nécessité de demander un agrément  préfectoral

-      En CMP (commission mixte paritaire qui élabore le texte définitif de la loi), j’ai défendu contre les députés la possibilité pour les jeunes apprentis de suivre les cours de leur CFA pendant quelques mois en attendant de trouver un maître de stage.

Enfin, j’ai obtenu l’assurance de Laurent Wauquier, Secrétaire d’Etat à l’emploi que les apprentis pourraient bientôt bénéficier des avantages de la carte d’étudiant (qui donne accès à de nombreuses  réductions).

 

Retour à la page d'accueil