Comment la sénatrice essaie de limiter la propagande du Conseil général


Outrée par l’attitude de notre département qui a tenté d’afficher sur tous les bâtiments lui appartenant des banderoles contre la réforme des collectivités (voir newsletter de décembre), j’ai rédigé une proposition de loi(PPL) visant à interdire des actions de propagande ou de publicité sur tous les lieux accueillants des mineurs.

En effet, cet affichage a fleuri à l’automne dernier sur les 76 crèches départementales (deux à Vincennes, rue Crébillon et rue Anatole France), sur les collèges (mais les proviseurs de Vincennes s’y sont refusé tant à St Exupéry qu’à Berlioz et à F. Giroud). Plus de soixante collègues sénateurs ont co-signé cette PPL car le Val-de-Marne a fait des émules et d’autres départements l’ont suivi.

Je trouve scandaleux que l’on se permette d’utiliser des lieux accueillant des enfants pour influencer de façon mensongère leurs parents, car ce ne sont pas les bébés qui votent ni les collégiens alors que c’est ce même exécutif qui hurle au loup au nom du sacro-saint principe de neutralité des service public lorsque le Ministère de l’Education nationale organise une concertation !

 

Retour à la page d'accueil