Nouvelle donne au Sénat


La chambre Haute devient en quelque sorte le maillon faible pour le gouvernement au regard de sa courte majorité et de ses alliances politiques passées qui finiront certainement par le « gêner » sur certains textes de loi. Si l’Assemblée s’impose comme fer de lance du fait majoritaire, au Sénat, le PS a besoin du Front de gauche, des Verts et des radicaux pour l’emporter. Ce qui explique la nomination de plusieurs sénateurs au Gouvernement (que Catherine Procaccia avait annoncé d’ailleurs).

Tout laisse donc à croire que le volet économique sera encore alourdi par des sénateurs verts et communistes qui peuvent faire échouer les lois quand ils le décideront et sans difficulté. En somme, un mauvais augure qui risque de renforcer le déclin du pouvoir de la chambre haute au profit de l’Assemblée.

Ce sont désormais 198 députés et 162 sénateurs UMP qui vont assumer l’opposition au parlement et affronter une situation inédite sous la Vème République : un parti majoritaire n’a jamais été autant dominant dans toutes nos institutions. Seul présage favorable, la gauche ne dispose pas des 3/5ème requis qui permettent au congrès (Assemblée nationale + Sénat réunis à Versailles) de réformer la constitution. Nous sommes, au moins, à l’abri des modifications constitutionnelles, comme le droit des étrangers à voter et à être élus dans les conseils, qu’ils n’hésiteront sans doute pas à faire adopter par référendum. Royal hors-jeu, les plans de l’Elysée s’effondrent. Et la symbolique voulue d’une femme Présidente à l’Assemblée aussi ! Le machisme est aussi à gauche.

La vieille garde socialiste s’est réveillée : Jean Glavani ancien collaborateur de Mitterrand, Claude Bartolone élu de Seine Saint-Denis depuis 1981, et Président du département le plus pauvre de France, ou encore Elisabeth Guigou, plusieurs fois ministre sous Jospin et elle aussi parachutée dans le 93 il y a quelques années ont eu le plaisir de s’affronter librement cette semaine.

Tout le monde s’est embrassé, paraît-il, après leur vote interne qui fera de notre voisin du 93 le Président pour 5 ans du Palais Bourbon. Pour combien de temps ?

Retour la page d'accueil