TF1 « Combien ça coûte » interviewe Catherine Procaccia

Pourquoi moi ? Tout simplement parce qu’aucun des députés ou sénateurs contactés directement par TF1 n’avaient accepté ! Et pour cause : quoi que l’on dise, quoi que l’on fasse les journalistes n’ont qu’une idée : démontrer qu’un élu coûte cher aux citoyens et qu’il n’exerce cette fonction que parce qu’il cherche à avoir des financements sans travailler et ce, quelques soient la chaîne, le journaliste ou le parlementaire !

C’est ce que j’ai expliqué à la journaliste en lui précisant que si elle allait sur le site du Sénat, ou si elle lisait Capital, tout était écrit et que je ne lui apporterais rien de nouveau.

Si, j’ai accepté quelque chose qui lui a paru fabuleux : montrer mes deux      «  feuilles de salaire », celle du Conseil général et celle du Sénat. Voir et filmer ces documents, pour elle, c’était un scoop journalistique !

Le tournage a duré une heure trente. Intéressant sur la technique : le caméraman m’a fait par exemple rentrer 4 fois dans mon bureau pour me filmer de dos, de face, de côté, ouvrant la porte …Ces plans comme bien d’autres qui n’apparaissent pas dans le reportage !

Et je ne vous dis pas le temps de tournage nécessaire pour la  demi seconde où je suis filmée dans l’hémicycle ! Sans compter que les services du Sénat ont dû fournir veste et cravate au caméraman, car c’est la tenue obligatoire pour un homme !

Naturellement, les questions ont porté sur les « avantages », ce que rapportait le cumul des mandats car pour un journaliste, il est impossible de concevoir que l’on fait de la politique seulement pour l’intérêt général. Inconcevable non plus de laisser expliquer que je voyageais aussi  en 1ère classe dans le train ni qu’étaient remboursés les frais de taxis en cas de déplacement, ce n’est pas polémique donc pas médiatique !

Retour à la page d'accueil