Non au nouveau nom du zoo

Au détour d'une cérémonie des voeux j'ai fait connaissance avec la nouvelle directrice du futur zoo de Vincennes, Sophie Ferreira Le Morvan, une jeune (39 ans) professionnelle de la gestion de sites culturels et touristiques complexes.

Quelle ne fut pas ma surprise de l'entendre annoncer qu'elle voulait supprimer le nom de Vincennes pour le remplacer par celui de Paris "pour asseoir la vocation internationale du zoo et sa position dans le monde". propos repris par le Parisien 94.

Les visiteurs attendus seront pourtant en grande majorité des français et non des internationaux.

En 1987, avec quelques élus parisiens nous avions été les premiers a défendre le parc en créant l'association pour la sauvegarde du zoo de Vincennes qui a permis de débloquer l'imbroglio juridique entre la Mairie de Paris, le Muséum et le Ministère de l'enseignement supérieur qui empêchait tout travaux.

Depuis, le Grand Rocher a été inauguré (j'ai le souvenir précis d'une très belle et exceptionnelle soirée aux côtés des maires de St Mandé et Vincennes Patrick Beaudouin et Patrick Gérard).

Valérie Pécresse, alors Ministre de l'enseignement supérieur, dont dépendent le zoo et le muséum d'histoire naturelle, a permis le financement des travaux.
A quinze mois de l'inauguration, nous tous qui tenons à ce symbole, n'allons pas rester sans rien faire.

Je viens de poser une question au Gouvernement.

Je comprends que Paris, qui a toujours été hégémonique, veuille associer son nom mais l'exemple de l'hippodrome devenu Paris-Vincennes montre l'inutilité de ce type de démarche.

A l'image de l'action pour préserver l'hôpital Bégin (dont je fus la seule à me préoccuper dès le mois de juillet, alors que ceux qui se sont réveillés à l'automne veulent maintenant faire croire qu'ils ont tout fait) mobilisons nous dès maintenant!

Retour