Manœuvres sur le flanc gauche

Dans la famille « unie-mais-désunie », (je veux parler de la famille dite de Gauche, PS-EELV-PC), rien ne va plus dans le Val-de-marne et dans notre 6 eme circonscription de Vincennes-Saint-Mandé-Fontenay.

En effet, la grande prêtresse Madame Cécile Duflot, a préféré passer le périphérique pour se faire investir à Paris ou le nombre de bobos doit être plus important qu’à Villeneuve-saint-georges, ville dans laquelle elle était une conseillère municipale peu assidue, si ce n’est inconnue de ses concitoyens.

Cela a perturbé le « mercato » des investitures sur notre département! Et c’est ainsi que notre circonscription a, une nouvelle fois été offerte à un vert au détriment des socialistes.

Une fois ça va, trois fois, bonjour les dégâts : les socialistes de Vincennes en ont assez de se voir systématiquement « sacrifiés ». C'est ainsi qu'ils sont allées manifester leur mécontentement rue de Solférino, avec leur chef de file en tête.

Mais Martine Aubry, (pour laquelle ils s’étaient prononcés aux primaires) n’a pas modifié d’un iota sa position.
Pierre Serne, devenu Vice-président du Conseil régional depuis l’arrivée de Jean-Vincent Placé au Sénat, sera le candidat de l’alliance PS-EELV sur notre circonscription.

Les socialistes vincennois ont encore quelques mois pour digérer ce nouveau coup !

J’en profite pour dire un mot du numéro 2 des verts. « Libération » lui consacrait il y a peu un article intitulé « un requin chez les verts ». Placé y est décrit comme un homme sans foi ni loi, un ambitieux sans conviction hormis celle de faire carrière… Installé au même étage que moi au Sénat, j’ai entraperçu son bureau, assez inhabituel : pas de table de travail, pas d’ordinateur, uniquement un canapé et des fauteuils. Il est clair qu’il ne s’est pas fait élire au Sénat pour y faire du travail législatif !

Retour à la page d'accueil